Vaccination des plus de 75 ans et les personnes vulnérables à très haut risque

Les personnes âgées de plus de 75 ans et qui ne résident pas en Ehpad pourront se faire vacciner contre la Covid-19 à compter du 18 janvier 2021.

Vous avez plus de 75 ans ou vous êtes une personne vulnérable à très haut risque * , vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone pour vous faire vacciner.

La prise de rendez-vous est obligatoire. Pour cela, vous avez 2 possibilités: 

  • appeler le centre vaccinal local ou le  0 800 009 110 ,
  • réserver un créneau sur le site santé.fr

Il n’y a pas d’obligation à habiter dans la ville où le centre est installé pour se faire vacciner.

* Sont considérés comme personnes vulnérables à très haut risque les patients :
- atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- transplantés d’organes solides ;
- transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
- atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
- atteints de trisomie 21.

Comment ça se passe ?

  1. Un entretien ou un questionnaire à remplir
  2. Une fois au centre de vaccination, “un médecin ou tout autre soignant vous posera quelques questions ou vous fera même remplir un auto-questionnaire très simple qui visera juste à vérifier que vous pouvez être vacciné normalement et dans de bonnes conditions”, a détaillé Olivier Véran.
  3. Trois à six semaines entre la première et la seconde injection
  4. Après quoi, un médecin, un soignant procédera à la vaccination, par injection intramusculaire dans l’épaule. Les seniors vaccinés devront rester sur place une quinzaine de minutes, par souci de précaution.
  5. Toutes ces étapes devront être réitérées trois à six semaines plus tard, pour le rappel vaccinal.